Conférence interprétée en LSFB : Surdité et fierté

Surdité et fierté : Réflexions et discussions sur les enjeux linguistiques, les rapports identitaires et les représentations sociales Interprétation LSQ-français et LSFB-français  (Attention l’heure de la conférence est l’heure au Québec, donc de 15h à 18h en Belgique )  Plus d’infos https://aqepa.org/actualite/surdite-et-fierte/… Inscriptions obligatoires avant le 16 février 2021 >> http://bit.ly/inscription-JE2021

Conférence interprétée en LSFB : GAMS : Excision – quels défis pour les femmes concernées en Belgique ?

Ce jeudi a lieu un webinaire organisé par le GAMS : Excision – quels défis pour les femmes concernées en Belgique ? Deux interprètes en langue des signes seront présentes.  https://www.facebook.com/events/3533655696731036/    INSCRIPTIONS = https://forms.gle/hvZiVxCirrPxmSqy6 Dans le cadre de la journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines (chaque année le 6 février), le GAMS…

Conférence traduite en langue des signes – Femmes migrantes et violences de genre : le projet ACCESS

Il est encore temps de vous inscrire via info@gams.be  Jeudi 19 novembre 2020 conférence intitulée « Femmes migrantes et violences de genre : Résultats du projet ACCESS et pérennisation » du jeudi 19 novembre. Dans un souci d’accessibilité, nous prévoyons pour la première fois une traduction en langue des signes. Dans ce cadre, nous souhaitons vraiment toucher un…

TEDx Namur – interprété en langue des signes

Tarifs et infos : www.tedxunamur.be 5e édition des conférences TEDx Namur.1 thème, 15 speakers, des milliers d’idées! Le 26 février prochain, à l’Amphithéâtre Vauban, venez faire le plein d’idées innovantes et inspirantes auprès de nos intervenants. Cette année, découvrez ce qui se cache de l’autre côté du miroir. 15 conférenciers issus de la sphère scientifique,…

ASPH : campagne de sensibilisation sur le handicap invisible

L’ASPH organise, cette année, une campagne de sensibilisation sur le handicap invisible. En Belgique, des milliers de personnes souffrent chaque jour sans « signes extérieurs » visibles et reconnus.   Faut-il un stigmate pour être reconnu ?   On se représente souvent le handicap à travers des stéréotypes comme une personne à mobilité réduite, une personne aveugle, une personne ayant une trisomie…